La naissance de l’industrie du carrelage
 La naissance de l’industrie du carrelage

“(...)Nombramos así mismo un Regidor de Quadra de Baldosas en la forma antecedente: todos los quales Regidores de Quadra serán a elección del Director(...)”.
Premières Ordonnances de la Manufacture Royale. 1727


La Manufacture Royale du Comte d’Aranda élabora des carreaux céramiques depuis sa fondation, mais il s’agissait d’une production peu importante, rarement faite en série et généralement sur commande.
Tout au long du XIX, la production de céramique plate reste minoritaire par rapport à la fabrication de vaisselle et de poterie. Ce n’est qu’en 1903 que Salvador Cotanda fonde la première manufacture dédiée à la production de carreaux : La Progresiva. D’autres suivront, qui formeront ce que l’on peut considérer comme le premier noyau céramique de l’Alcora : La Paloma, La Esmeralda, Gaya, Diago, Agustín Nomdedéu Vié, Gómez, et d’autres qui allaient occuper les anciennes halles de la Manufacture Royale : Tilesa, El Cacau et BIC. Azulejos Sanchis (1919), qui se trouve en face de nous, décora sa façade avec un panneau de carreaux peints par José Cotanda Aguilella, à qui est dédiée la place où nous nous trouvons.
Ces premières fabriques cohabitent avec celles à vaisselle et vaisselle décorative : Fábrica de Loza y Azulejos de Cristobal Aicart (1895-1944), Ramos y Cia (1944-1948), Eugenio Macián (1939-1940), LEJUFE (1943-1944), La Cerámica Artística (1942-1947) et plus récemment La Muy Noble (1976-2008)




Presse
La Manufacture Royale comptait déjà plusieurs presses pour l’élaboration de pièces en série. L’on peut voir dans le dessin une ingénieuse presse à vis pour la réalisation d’une fontaine avec un moule en plâtre.
Déjà au XIXe siècle on commence à utiliser des machines qui homogénéisent la forme des carreaux et compactent mieux la pâte, de sorte à pouvoir élaborer des pièces plus solides et plus fines.
Après la Guerre civile de 1936-39, les presses à friction électriques se généralisent, entraînées par un seul ouvrier, comme celle que l’on peut admirer sur cette place, datant de 1957.
18 sql / 4 sqlseo / 0.08221292s.